Le voyage chez nos correspondants

Publié le par ecole de Saint Sixt

Voici quelques uns des textes écrits par la classe pour raconter notre séjour Aux Côtes d'Arey, et qui ont servi de support à notre exposition en fin d'année :

Les voyages

On a eu deux heures de route. Dans le bus, on a dormi, et on a aussi parlé et on a chanté. On est arrivé à leur mairie où nos correspondants nous attendaient. On était un petit peu timides, même si c’était différent de la première fois aux Brasses. Cette fois c’était plus facile de se reconnaître parce qu’on les avait déjà vus et qu’ils n’avaient ni bonnets, ni combinaisons de ski !

Le soleil était très beau. On a pique-niqué vers leur église.

Pour aller au gîte, on a eu une demi-heure de route.

Le deuxième jour, pour le retour, presque tout le monde a dormi dans le car. A la fin du voyage, tout le monde a retrouvé ses parents.

 Clément

 Pendant le voyage, on a rigolé ! On est parti prendre les correspondants, ensuite on est parti au musée des Beaux-Arts, après on est parti au gîte. Le lendemain, on est parti à la visite de Vienne.

Nathan

 

 

 

L'école des correspondants

Ils ont une grande cour. Ils avaient des poussins et aussi une couveuse.

Ils ont une salle, pour les réunions. Ils ont une salle ordinateur. Et aussi une bibliothèque, une salle pour s'entraîner pour faire des spectacles. L'école nous a paru plus grande que la nôtre.

Adèle

 

Vienne vue d'en face 

A Sainte-Colombe, Véronique, notre guide, nous a montré la Chapelle Pipet qui est sur une colline. Il n’y a pas de montagnes, mais c’est entouré de collines. Le Rhône est la frontière entre 2 départements : d’un côté il y a toute la ville de Vienne (38 = l’ Isère), et de l’autre côté Sainte-Colombe (69 = le Rhône). La passerelle sert à traverser le Rhône. Elle est réservée aux piétons. 

Tobias et Alexandre

 

 

 

Au hasard des collections   

On a appris ce que c’était les sculptures, les meubles, la peinture, l’archéologie et la faïence. On a fait des jeux et ils étaient super-bien !

Elisa

La faïence :c'est des assiettes, des pots qu'on a décorés et qu'on a vernis.

L'archéologie : c'est des os, des objets âgés et anciens qu'on a découverts dans le sol et qu'on a nettoyés.

Les meubles : c'est des objets en bois et vernis, il peut y avoir du tissu comme dans la chaise à porteurs par exemple.

La peinture : c'est des tableaux qui peuvent avoir un cadre, souvent pour les portraits.

La sculpture : ce sont des pierres qui sont taillées pour leur donner une forme de personnes, d'objets, de pyramide, d'animaux, de fruits... 

Collectif

Delphine l’animatrice du musée nous a fait jouer à des jeux : elle nous montrait une photo de tableau, de sculptures, de meubles ou de lampe à huile. On a vu un portrait avec un monsieur et un cheval ; il y avait des tableaux de messieurs avec des chapeaux comme Napoléon, des tableaux avec des blessés, des tableaux d’animaux, et il y avait aussi des tableaux de nature morte avec des tasses de thé et de café. Il y avait des statues d’hommes et de femmes qui dansaient. 

Mathis et Léo


On a joué, et c'était marrant. Pour jouer, on avait un plateau avec des photos et on devait retrouver l'objet qui était sur la photographie. C'était bien ! C'était avec Nathan, Cassy, Mathis, et moi, Audrey. Et puis on a fait un autre jeu : on avait 4 photographies et on devait n'en prendre qu'une, et le public devait essayer de deviner la photographie qu'on avait choisie en levant la main pour demander si c'était de l'archéologie, ou des meubles, de la faïence, ou des tableaux de peinture, ou des statues. C'était bien.

Audrey et Elisa


Petit jeu à la fin de l'atelier "Au hasard des collections" : le petit jeu qu'on a fait était par équipe de quatre ou six et on devait choisir une image. Les autres devaient trouver l' image et pour la trouver, il fallail  fallait poser des questions auxquelles on répondait par oui ou par non.     

Thalia


Le gîte.

Jeudi 10  juin 2010 on est arrivés  au  gîte et on a visité le gîte, et on a installé nos affaires, nos sacs de couchage et nos doudous. On a pris notre douche et nous avons eu un moment pour jouer avant de manger pendant que les groupes-cuisine préparaient à manger. Nous avons mangé des pizzas, puis on est allé se coucher. La salle à manger était très grande et elle avait trois tables, le salon en avait trois.

Corentin et Paul 

Le gîte était bien. Il y avait une piscine, mais on n’avait pas le droit d’y aller sinon ça sonnait. Il y avait un lave-vaisselle, mais on ne s’en est pas servi. 

Camille

Dans les chambres 

Les lits sont à deux étages. Il y a des chambres de sept, de quatre et de six, et il y a des toilettes et une douche par chambre. 

Malo

 Dans les chambres il fallait choisir où on dormait. On dormait en haut ou on dormait en bas, dans les lits superposés. Il fallait aussi faire le ménage, la cuisine, la vaisselle, le rangement. Et quand il a fallu partir, il a fallu tout ranger. Il a fallu tout laver, nettoyer et ranger ses affaires.

Bertille

Le repas

Le soir au menu on a mangé des pizzas : 5 pizzas au thon, 5 pizzas au jambon fromage et 4 pizzas aux lardons chorizo. Le papa de Thalia en a fait tomber une et le papa de Paul a fabriqué de la sauce tomate avec des vraies tomates. Dans le groupe de Pierre il y avait : Alexandre,  Camille, Corentin, Malo et Oscar. Chacun a fait sa pizza. J'ai bien aimé quand j'ai mis les tranches de jambon et le gruyère sur la pâte à pizza.

Alexandre

Les poneys

Au gîte il y a des poneys. Il y avait des poneys malades, il y en a un qui avait les pattes cassées. La dame du gîte nous a dit qu'on ne pouvait pas l'approcher. Il y en a un qui était marron et l' autre noir. 

 Léna 

 Au gîte dehors.

Dehors au gîte il y avait des chiennes peureuses et elles étaient comme les chiens que les bergers prennent maintenant, mais elles n'étaient pas féroces. Elles étaient toutes blanches, elles étaient enfermées dans un enclos par un grillage. Elles avaient une niche en plein milieu de leur jardin et leur niche avait deux entrées. A l'intérieur, c'était très grand et il y avait un endroit interdit : le coin interdit, on le reconnaissait parce qu'il y avait deux niches bleues, et le soir et le matin les chiens qui dormaient dedans se promenaient autour du gîte.

Thalia

La visite de Vienne :

le temple d'Auguste et Livie 

Le temple a au moins 2000 ans. Il est fait en pierre. Il y a longtemps, on l'a transformé en église en cassant la maison qui était à l'intérieur et en ajoutant des murs entre les colonnes. Aujourd'hui, on a détruit les murs et on a restauré la maison qui était à l'intérieur. Le temple n'a plus la statue qui était derrière le temple, sur le mur.

Audrey et Malo

Le théâtre gallo-romain

On a visité le théâtre gallo-romain. On est monté tout en haut du théâtre romain : les marches sont très hautes. La guide nous a expliqué les déambulatoires et les vomitoires. Le déambulatoire, c'est l'entrée du tunnel qui passe sous le théâtre pour faire passer les gens de l'extérieur du théâtre à l'intérieur. Le vomitoire, c'est la sortie du tunnel.

Camille



Publié dans Cycle II

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :